News - Publié le 28 novembre 2019

KARL HUGO optimise un test sous pression pour un constructeur mondial de composants pour catalyseurs.

photo

Augmenter la cadence du nombre de tests à l’heure, revoir l’ergonomie et optimiser le processus d’un test sous pression, telles sont les demandes du client. KARL HUGO développe une nouvelle cuve sous pression qui permet de monter jusqu’à 105 bars…

Pour garantir la qualité du produit, le constructeur de composants a développé un test de pression sous eau afin de vérifier la résistance du composant à une certaine pression. Face à l’afflux des commandes, celui-ci souhaite optimiser l’ergonomie de son processus pour le confort de l’opérateur, tout en augmentant la cadence du nombre de tests à l’heure. KARL HUGO procède alors à l’analyse et propose plusieurs améliorations, comme l’automatisation du couvercle et l’ajout d’un vérin qui permet de sortir la pièce de l’eau. « L’intégration des deux nouveautés, explique Pascal Hermann, Chef de projet du bureau d’études de KARL HUGO et Ingénieur, nous a permis de proposer au client une augmentation de la cadence du test pour atteindre 30 pièces/heure. » KARL HUGO procède ensuite à la construction complète de cette nouvelle cuve optimisée.

Et Pascal de confirmer, « ce projet est assez spécifique car il est rare de travailler à ce niveau de pression avec une taille élevée de cuve et une surface de contact aussi importante ! »